Comment bien choisir sa combinaison de plongée ? (extrait)

Choix Combinaision PlongéeQue l’on soit plongeur aguerri ou plongeur débutant, le choix d’une combinaison de plongée est toujours un choix cornélien ! L’offre sur le marché est tellement développée aujourd’hui qu’il devient presque difficile de faire son choix ! Comme je suis moi-même actuellement en réflexion pour investir dans une combinaison étanche, j’ai eu l’idée de ce billet afin de tenter de faire le tour des critères à prendre en compte pour être sûr de soi quand on effectue ce type d’investissement. Je vais évacuer volontairement la question du budget car c’est bien l’élément directeur du choix, les autres aspects n’étant que secondaires par rapport à celui-là : il ne sert à rien de “lorgner” sur une combinaison à 600 € si on a que 300 € à y consacrer ! Vous trouverez donc dans la suite quelques éléments que je considère importants pour vous aider dans le choix d’une combinaison. Les articles sur net ne manquent pas sur le sujet, vous pourrez donc habilement croiser les informations.Sur le marché, on trouve globalement trois types de combinaisons :

  • Les combinaisons humides : on trouve dans cette catégorie les combinaisons classiques et les combinaisons de chasse.
  • Les combinaisons semi-étanches : ce sont classiquement des combinaisons monopièce avec une fermeture éclair positionnée soit dans le dos, soit sur la poitrine.
  • Les combinaisons étanches : l’offre s’est énormément développée ces dernières années, on y trouve des combinaisons néoprène, des combinaisons en toile, et des combinaisons mixtes.

Le choix entre ces trois types de combinaison … Suite sur le site du « Diving Lizard »

Sacs et bateau

Salut les amis.

Hier soir à la piscine on a parlé de sacs de plongée … Il paraît qu’il y a des super promos pour noël 🙂  (ex: https://www.scubaland.fr/sac-explorer-roll-beuchat-xml-6472_6503-98290.html).


J’attire votre attention sur le fait que les emplacements prévus pour les sacs sur notre bateau, à savoir sous les bancs ne doivent pas faire plus que 70 cm de long. Donc si vous prenez le sacs du lien ci-dessus, il ne rentrera pas ^^

Les bancs de Cas’Cad

Quelques éléments de choix ici : https://www.scuba-people.info/Sac-de-plongee-choisir-votre-bagage-plongee_a270.html

Perso, après plusieurs années d’errance et d’agent dépensé (en général la fermeture éclaire s’avère être le maillon faible), j’ai opté pour un modèle plus économique, auto-drainant et infatigable (je possède le même depuis environ 15 ans !). Autre avantage : il rentre parfaitement sous les bancs de Cas’Cad.

Ce modèle « magique » n’est pas destiné initialement pour la plongée, mais pour l’agriculture et pour les traiteurs (transport d’assiettes) : https://agrifournitures.fr/caisses-de-recolte/1790-caisse-recolte-30l-polyvalente.html

C’est bien entendu à vous de faire un choix, mais pensez à la place sous les bancs !

Gilles

Où acheter son matériel ? (avec contribution de Pierre & Véro)

Coordonnées de quelques magasins où acheter du matériel de plongée

Cette liste est bien sur non exhaustive, et le classement est purement aléatoire … Si vous voulez savoir pourquoi, il suffit de me demander ! N’hésitez pas à utiliser les pages jaunes pour trouver leur coordonnées. Merci de m’envoyer vos impressions, changement de coordonnées, … Vous pouvez aussi utiliser les forums de plongeurs pour trouver des magasins… !

  • Entre2O, 74, avenue des Aygalades Marseille (sortie les Arnavaux). Tél : 04.95.05.38.50 Magasin de déstockage, avec des articles neufs de la collection de l’année précédente. Prix très intéressants.(Plus de nouvelles depuis quelques années et le site internet n’existe plus ?)
  • Vieux Plongeur, 42 r Rouet 13006 MARSEILLE Tel 04 91 48 79 48 Une référence à Marseille … En janvier 2014, Patrice VOGEL passe la main. Décathlon devient l’actionnaire unique du Vieux Plongeur. Parking Castelane. Site : http://www.vieuxplongeur.com . Ils pratiquent la VPC : c’est parfois plus simple et économique de se faire livrer que de se déplacer à Marseille. Pour l’entretien des détendeurs, les retours des adhérents ne sont pas bons depuis quelques années. (VOIR COMPLÉMENT DE PIERRE CI-DESSOUS)
  • Doc Plongée, 35 Avenue Pointe Rouge, 13008 Marseille Téléphone : 04.91.72 .39.34. On fait réviser nos détendeurs chez eux, bons tarifs et surtout bon retour de satisfaction. Vous y trouverez aussi du matériel et des combinaisons sur mesure.
    Des offres sur leur site http://www.docplongee.com/
  • L’Ateliers de la mer à la Pointe Rouge Marseille . Tél : 04 91 72 54 12 ou 04 91 73 87 50. Ils font aussi des combinaisons sur mesure. Ils nous font 10% de réduction et 20% pour les moniteurs sur présentation de la carte ASCEA ou de la licence de plongée. Site avec leur catalogue http://www.atelierdelamer.com/
  • La Palanquée revendique le statuts de « Magasin le moins cher de France » … rien que çà ! En tous cas, ils sont à visiter ! Site avec leur catalogue : www.palanquee.com

 

Vous avez d’autres adresses ? des commentaires ? Un mail au webmaster SVP !!!

Complément de Pierre :

– le Vieux plongeur s’aligne sur les prix de la Palanquée et inversement… j’ai vérifié vite fait en rentrant à la maison sur quelques ref, a priori c’est vrai.
– il y a une offre au Vieux Plongeur : 50€ de bon d’achat pour 250€ pour ceux qui ont passé leur niveau 1 ou baptême récemment (il faut le dire, donner numéro de licence et numéro de brevet pour que ça s’applique).
http://www.vieuxplongeur.com/fr/promotion-nouveaux-plongeurs-baptemes-niveau-1

Voilà, A+  Pierre

Commentaires de Véro (en plus de la chasse aux bivalves) :

Pour les réductions, on peut dire aux adhérents de se renseigner avant de payer quand ils vont en magasin car les fournisseurs sont nombreux à faire des réduc à des adhérents de clubs quand on leur demande.

C’est le cas de Bubble Diving, le VC, …

Détendeurs : la révision ! (prolongations)

Salut à toutes et tous,

Je vous (re)propose de nous grouper pour la révision des détendeurs.

Les tarifs négociés par Thierry sont de :
44€ «piston simple»,
52€ «piston compensé»,
60€ «membrane compensé».
Ce tarif est le même avec ou sans « octopus » ou mano, sous réserve de pièce à changer (voir ci-dessous).
Donc si vous ne souhaitez pas qu’un élément soit testé, merci de le démonter (et mettre le bouchon « qui va bien » à la place)

Malheureusement notre technicien est complet jusqu’à la semaine 3 (donc jusqu’au 18 janvier)

Je me propose de les descendre à Marseille semaine 3 avec les modalités suivantes :

• Je les récupère à la piscine le mercredi 15/01/13 entre 18h45 et 19h00 à l’entrée puis au bord du bassin (ou dans l’eau ?). Organisez-vous pour les porter ou les faire porter si vous n’allez pas à la piscine. Pas de collecte sur le centre.
• Je les apportes à Marseille
• Notre technicien engage sa responsabilité. A ce titre si un organe (exemple = flexible) lui semble « fatigué », il le change selon le tarif « supplément » (seulement quelques exemples issus de la dernière prestation).
• Votre détendeur est étiqueté à votre nom et le numéro de série (gravé sur le 1er étage) m’est communiqué
• Quelqu’un (un de vous ?) les récupères
• Distribution uniquement contre chèque

J’ai besoin d’un retour de votre part d’ici la fin de semaine (maintenant serait parfait 🙂 ) pour réserver un créneau chez notre technicien.
Sinon un p’tit mail « merci pas intéressé ».

C’est bien sur un travail (de plus) entièrement bénévole de ma part mais j’accepte les chocolats ^^
Bien entendu réservé aux adhérents du club !

Réduction sur articles au Vieux Campeur

Bonjour,

Il nous est donné la possibilité de réaliser une commande club auprès du Vieux Campeur.
Les tarifs catalogue devraient pouvoir ainsi bénéficier de réductions entre xx et xx (confidentiel) % selon les références et cela sur l’ensemble du catalogue Vieux Campeurs.

Nous vous proposons de consulter les références qui vous intéressent (site internet par exemple) et de nous les faire parvenir (nom de l’article, référence et prix) afin de vous indiquer ensuite les prix qui nous seront proposés sur les références concernées par le Vieux Campeur.

Merci de nous retourner les références au plus tard le 12 novembre 2013 (date de l’AG de la section).

Nous procéderons ensuite à une commande groupée, vraisemblablement avant la fin de l’année, selon les choix de chacun et si les prix vous conviennent. Le paiement devra s’effectuer au moment de la commande (pas de sous pas de commande ;o)))) )

Bonne journée

David

J’ai testé pour vous

N’ayant plus de phare de plongée, je me suis reposé les mêmes questions qu’il a quelques années : Que choisir, quel budget, … Il y a donc quelques années, j’avais opté pour un phare rechargeable à lampe halogène de 50w (soit environ 1500 lumens).

Les tous premiers phares à LED diffusaient une lumière fade, voire bleutée qui n’était pas à mon goût.  Aujourd’hui, les mêmes types de phares existent, avec ou sans led (qui ont bien évoluées), mais il faut prévoir un budget de plusieurs centaines d’euros ! (je vous laisse regarder sur les sites de vos vendeurs habituels). Bref, il fallait que je me ré-équipe vite, mais sans que çà me coûte un bras. Du coup, j’ai cherché d’autres pistes et trouvé, sur la toile, des lampes rechargeables à LED sous la barre des 100€. Un fabriquant espagnol faisait çà il y a quelques années, mais ils ont aujourd’hui des revendeurs en France, ce qui a eu pour conséquences un prix … Français. Ce que j’ai trouvé, ce sont des petites lampes employées par les spéléos que l’on trouve en 3 puissances : 200, 1000 et 2200 lumens. Bon, la première puissance, oubliez. La troisième semble très bien, mais … le prix en en fonction. J’ai donc commandé celle du milieu : .

Ses caractéristiques sont :

  • Etanche à 100 mètres,
  • Eclaire comme un HID 10W ou halogène 35W
  • Corps de la lampe entièrement en aluminium.
  • Interrupteur : bague rotative, contact par aimant, aucun risque de fuite.
  • Ampoule : mono led, de 1000Lm CREE XML T60
  • Coupure thermique en cas de surchauffe.
  • Trois puissances : 100%, 50%, 20%, plus un mode stroboscope SOS.
  • Autonomie selon le mode de puissance (les temps indiqués ci-dessous sont les résultats des tests du revendeur français)
  • 100% : 2h00
  • 50% : 5H00
  • 20% : 8H

Et je l’ai testée ce dimanche : Dans la main = elle est petite, légère et fine = >oubliez votre gros phare. On dévisse le fond pour sortie les deux accus à mettre dans un chargeur (moins pratique que le phare pour lequel on branche directement un cordon au boîtier). Sous l’eau = Les plus : elle se fait facilement oublier par sa taille, mais elle éclaire vraiment bien les trous, les grottes, … Il faut prendre l’habitude de tourner la bague dans le bon sens pour avoir tout de suite la puissance voulue, mais on s’y fait très vite. Les moins : Son faisceau est quand même étroit. Je n’ai pas trouvé le mode SOS.

Conclusions = Je n’ai que deux plongées de test pour me prononcer, mais je garde ! Bon rapport qualité-prix et un sac allégé par rapport à mon regretté phare qui fonctionnait encore très bien 🙁 Gilles

Foire aux occasions

Le Vieux-Plongeur communique :

Cher amis plongeurs,

Notre grande foire aux occasion 2008 s’annonce exceptionnelles avec, non seulement des occasions de l’année quasiment neuves ou entièrement reconditionnées,

mais également des packages de folie; en neuf et en occasion.

Ayant décider de frapper très fort, pour les package neufs milieu et haut de gamme, nous vous proposons, pour 1 euro de plus, un détendeur MK2/R295 SCUBAPRO* d’occasion entièrement révisé

Le fichier à télécharger est ICI

MATéRIEL NITROX, NOVEMBRE 2008, FIN DE LA PéRIODE TRANSITOIRE, QUELLES CONSéQUENCES POUR LES UTILISATEURS ?

La période transitoire pour la mise en application obligatoire par les constructeurs de la norme NF EN 144-3, afin de voir leur matériel nitrox continuer de bénéficier du marquage CE, s’achèvera au mois de novembre 2008.

Robinet Nitrox

Robinet Nitrox

A cet égard, de nombreuses questions sont posées à la Fédération à propos des conséquences de la mise en oeuvre de cette norme ainsi que de la norme NF EN 13949. Pierre DUNAC, Président de la commission juridique nationale de la FFESSM, fait le point…

NORMES Matériel Nitrox

La période transitoire pour la mise en application obligatoire par les constructeurs de la norme NF EN 144-3, afin de voir leur matériel nitrox continuer de bénéficier du marquage CE, s’achèvera au mois de novembre 2008. A cet égard, de nombreuses questions sont posées à la Fédération à propos des conséquences de la mise en oeuvre de cette norme ainsi que de la norme NF EN 13949.Rappelons tout d’abord que la première de ces deux normes européennes s’applique aux raccords filetés utilisés pour le raccordement entre un robinet de bouteille à gaz et un réducteur de pression, sur les appareils de plongée à nitrox respirable ayant une teneur en oxygène supérieure à 22 % ou sur les appareils à oxygène. Elle spécifie les dimensions et les tolérances relatives aux raccords utilisés pour les appareils de protection respiratoire.
Pour sa part, la norme NF EN 13949 s’applique aux scaphandres à circuit ouvert utilisant du nitrox (d’une teneur en oxygène supérieure à 22%) ou de l’oxygène comprimé (scaphandres NITROX).L’une des questions récurrentes en la matière consiste à demander à la fédération, notamment via sa commission technique nationale, quelle est sa position officielle vis-à -vis de ces normes.

Or, en telle matière, la FFESSM n’a nulle latitude. En effet, les normes sont prises en application de directives européennes.
Au demeurant, pour les constructeurs l’utilisation des normes est un moyen pratique de présomption de conformité aux directives européennes concernées. Ainsi, un appareil qui porte le poinçon européen (marquage CE) affiche sa conformité aux normes et, par conséquent, aux directives. Pour le sujet qui nous occupe, il s’agit notamment de la Directive du Conseil en date du 21 décembre 1989 concernant le rapprochement des législations des états membres relatives aux équipements de protection individuelle (89/686/CEE)Pour autant, et il s’agit là d’une deuxième question revenant régulièrement, peut-on utiliser des matériels qui ne portent pas le poinçon CE ?

A cet égard, il convient de rappeler que les marques européennes ne se résument pas uniquement au sigle « CE ». En fonction du régime sous lequel l’appareil est construit, il est possible de rencontrer différents types de marquage: le poinçon CE, l’hexagone, le Epsilon (ε), le Pi (Ï€); Tous sont des poinçons européens. Bien entendu, La FFESSM incite vivement ses membres, et le lecteur, à n’utiliser que du matériel normalisé.Enfin, nombreux sont ceux qui s’interrogent, en considération notamment des dispositions du Code du Sport réglementant notre pratique, sur les matériels que devront utiliser les cadres dans leurs activités de formation et d’encadrement avec l’entrée en vigueur de cette norme.

Sur ce point, il faut bien entendu considérer d’une manière générale que les Etablissements d’Activités physiques et sportives (dits Etablissements d’APS) doivent mettre à la disposition de leurs membres ou de leurs clients des matériels conformes aux normes en vigueur au moment de la mise en service desdits appareils.

Cependant s’agissant de directives européennes et de normes européennes en découlant, il faut également rappeler un principe, au demeurant assez simple : Tout matériel vendu doit être conforme aux directives européennes en vigueur à la date de sa mise sur le marché, si tant est que la directive ait été rendue obligatoire en France par un texte réglementaire.

En l’espèce, les articles R322-27 à R322-38 du Code du Sport fixent le champ d’application de « la Prévention des risques résultant de l’usage des équipements de protection individuelle pour la pratique sportive ou de loisirs ». Leurs dispositions, prises en application de l’article L.221-3 du code de la consommation, s’appliquent aux équipements de protection individuelle pour la pratique sportive ou de loisirs dont la liste est établie à l’annexe III-3. En outre, les équipements de protection individuelle doivent respecter les exigences essentielles de santé et de sécurité définies à l’annexe III-4 du Code du Sport.

Cependant, aucune de ces deux annexes, reprenant pourtant la majeure partie de la liste dressée par la Directive du Conseil du 21 décembre 1989 (89/686/CEE), ne comporte les dispositions relatives aux «dispositifs de sécurité des équipements de plongée » qui figurent pourtant, s’agissant des appareils respiratoires, à l’article 3.11.1 de l’annexe II de ladite directive. Dès-lors, si au-delà de la période transitoire courant jusqu’au mois de novembre 2008, (période pendant laquelle les anciens et les nouveaux équipements peuvent cohabiter dans le circuit de distribution), le matériel non conforme aux « nouvelles » normes ne bénéficiera plus du marquage CE, pour autant, et en l’état actuel des textes applicables sur le territoire national, l’utilisation de l’ancien matériel, qui garni majoritairement les parcs d’équipement des structures de plongée, reste légale.Ainsi, les particuliers, mais également les structures qui mettent le matériel NITROX à disposition (gracieusement ou en location) de leurs membres ou clients, ne sont pas tenus de remplacer ce matériel par un nouveau matériel conforme aux normes EN 144-3 et EN 13949. Ils peuvent donc continuer à utiliser leur matériel à condition que celui-ci soit conforme à la norme précédemment en vigueur. A cet égard, différents cas de figure méritent d’être distingués en fonction de l’environnement réglementaire et normatif :

  • Pour une utilisation avec un NITROX jusqu’à 40 % d’oxygène : le matériel « AIR » peut être utilisé conformément au code du sport (disposition réglementaire).
Mais une bouteille marquée « AIR » ne peut pas être utilisée avec un NITROX supérieur à 40 % d’oxygène quelle que soit la robinetterie montée sur cette bouteille. (Attention : contrairement à certaines idées reçues une bouteille « air » conforme à la norme NF EN 250, même dégraissée, n’a jamais été conforme pour une utilisation avec du NITROX supérieur à 40 % d’oxygène)
  • Pour une utilisation avec un NITROX supérieur à 40 % d’oxygène, ou un NITROX compris entre 22 et 40 % d’oxygène et fabriqué par la technique des pressions partielles, deux cas sont possibles :
  • la bouteille est marquée « NITROX » ou « OXYGENE » ou « AIR OXYGENE » mais dispose d’une robinetterie ancien modèle (DIN ou étrier) : même si après novembre 2008 elle ne sera plus conforme aux nouvelles normes elle demeure conforme à la réglementation. Elle pourra donc continuer d’être utilisée par un particulier ou mise à disposition par une structure.
  • la bouteille est marquée « NITROX » ou « OXYGENE » ou « AIR OXYGENE » et dispose d’une robinetterie munie d’une connexion M 26 x 200, elle est conforme à la norme EN 144-3 et à la réglementation.
A terme toutefois, la mise en conformité du matériel en service est inéluctable et aujourd’hui d’ailleurs les constructeurs ne livrent plus que du matériel conforme aux nouvelles normes. En outre cette mise aux normes, qui s’effectuera naturellement au fur et à mesure de la mise au rebus du vieux matériel, peut être parfois anticipée puisque si le corps de la bouteille est conforme à la norme EN 13949 (« qualifiée oxygène ») et à la réglementation (marquée « NITROX », « OXYGENE » ou « AIR OXYGENE »), il reste possible de remplacer l’ancien robinet par un modèle conforme à la norme EN 144-3, à condition toutefois d’utiliser un robinet du même constructeur, garantissant sa compatibilité.

Pierre DUNAC
Président de la Commission juridique nationale
de la FFESSM